Les gestes et conseils de pro pour enduire en intérieur

L'application d'un enduit en intérieur est un travail exigeant. Avec rigueur, méthode et un peu de doigté, il est toutefois relativement accessible à tous. Plusieurs étapes sont nécessaires pour enduire un mur ou un plafond avant application d'une peinture ou d'un papier peint, voire un enduit décoratif.


 
Pour obtenir un résultat de qualité, vous devez respecter toutes les différentes étapes et procéder à plusieurs contrôles à différents stades du processus. Comment procéder ? Quels sont les gestes des pros à connaître pour bien enduire un mur ou un plafond ? De la préparation du support à la technique d'application de l'enduit, suivez le guide et découvrez nos conseils de professionnels.

Bien préparer le chantier : choix des enduits et matériel

Si les besoins en matériel sont relativement réduits, le choix du ou des enduits utilisés a toute son importance dans la mise en œuvre et le résultat final.

Comment choisir son enduit ?

Selon l'état du support à enduire, vous pouvez avoir besoin de plusieurs types d'enduit :

  • Les enduits de rebouchage vont ainsi vous servir à reboucher des trous et des fissures ;
  • Les enduits de finition vont vous permettre de lisser le mur avant application du revêtement ;
  • Pour aplanir des murs dégradés ou à relief (anciens crépis, toiles de verre, enduits décoratifs…), vous devez privilégier l’usage d’un enduit pour lisser en épaisseur.

Vous avez aujourd'hui le choix entre des enduits en poudre et des enduits en pâte. Pour gagner du temps en préparation et éviter des erreurs de dosage, privilégiez les enduits en pâte qui vous permettront d’aller plus vite et de travailler avec moins de poussière durant tous les travaux. Ces enduits prêts à l'emploi sont d'ailleurs de plus en plus utilisés également par les professionnels.

Les outils et matériaux nécessaires

La pièce à enduire doit être la plus vide possible et les sols protégés. Vous avez donc besoin de bâches plastiques et de ruban adhésif pour assurer la protection des sols et des meubles que vous ne pourriez pas déplacer.

Pour appliquer l’enduit, il vous faudra aussi :

  • Un escabeau, pour traiter les parties hautes des murs et le plafond ;
  • Une auge et des lames ou couteaux à enduire (au moins deux) pour l'application de l'enduit à proprement parler ;
  • Une cale à poncer et du papier abrasif pour le ponçage ;
  • Une balayette pour épousseter le support après ponçage ;
  • Un masque pour vous protéger de de la poussière au moment du ponçage.
     

La préparation du support : une étape préalable essentielle

Sur supports anciens comme dans le neuf, une préparation minutieuse des murs et plafonds est primordiale pour favoriser l’accroche de l’enduit et obtenir un résultat parfait.

Sur d'anciens murs peints ou tapissés

Avant application d'un enduit, les murs recouverts de papier peint doivent être détapissés. Vous pouvez procéder à l'aide d'une décolleuse ou simplement en mouillant le papier avec une éponge.

Une fois imbibé d’eau, le papier-peint peut être décollé à l'aide d'une spatule. Sur les anciens murs peints ou tapissés, vous devez ensuite procéder à un lessivage à l'éponge. Il s'agit ici d'enlever la colle ayant servi à coller le papier-peint, mais aussi les salissures présentes à la surface de la peinture.

Avant de passer à la suite, vérifiez l’état du mur car tout support à enduire doit être sain, propre et sec. Il faut aussi qu'il soit dur, et ne pas s'effriter. Vous devez donc vérifier son état avant d'appliquer la couche de finition. En fonction de vos besoins, vous pouvez appliquer un durcisseur ou un traitement anti-humidité si le support le justifie.

Appliquez ensuite une sous-couche en peinture afin de bloquer les résidus de colle, puis rebouchez les trous et fissures avec un enduit de rebouchage. Pensez à élargir les fissures et enlever les zones d'enduit non adhérentes pour repartir sur des bases saines.

Sur des murs neufs

Une préparation des supports est également nécessaire sur les murs neufs. Les plaques de plâtre doivent en effet être recouvertes de bandes au niveau des joints. Ce travail nécessite d'abord de combler les jointures à l'aide d'un enduit de collage et de lissage des bandes à joints. Les bandes à joint sont ensuite collées et recouvertes une nouvelle fois avec un enduit de collage et de lissage des bandes à joints. Après ponçage éventuel, une couche de lissage en finition est passée sur toute la surface pour uniformiser les fonds, particulièrement si le mur est recouvert d'une peinture.

 

L'application d'un enduit de lissage (ou ratissage)

Le moment est enfin venu d’appliquer l'enduit de finition. On procède généralement en 2 couches (nommées passes par les professionnels). Même avant de recouvrir un mur avec du papier-peint, il est conseillé d’appliquer un enduit de lissage en finition si c’est nécessaire, pour éviter de voir ressortir les défauts, notamment si le papier est fin et sans motifs.

Délimiter des zones à enduire

Pour appliquer l’enduit, vous devez procéder par zones successives. Les surfaces à traiter peuvent être plus ou moins grandes selon votre expérience. Commencez par des surfaces d'un mètre carré, le temps d’obtenir les bons gestes.

Dégager les angles

Partez d'un angle et commencez par appliquer l'enduit en partant des bords. Vous pouvez ensuite couvrir la zone à enduire en appliquant votre enduit à la lame à enduire, horizontalement ou verticalement. Il faut partir des zones non traitées et rejoindre les surfaces déjà enduites en bordure.

Appliquer l’enduit en couches régulières

Pour cela, vous devez déposer une couche d'enduit sur le support avant de venir l'étaler de manière régulière. Pour enduire comme un professionnel, vous devez donc avoir deux couteaux ou lames à enduire en main : un petit pour appliquer l’enduit sur les fonds et ramasser le surplus dégagé au moment du ratissage, et un grand pour lisser l’enduit en une couche mince et uniforme.

La lame de votre couteau à enduire doit former un angle de 45° environ par rapport au mur. Si la lame n’est pas assez inclinée, vous risquez d’enlever trop de matière. A l’inverse, une lame trop penchée a tendance à provoquer des vagues. Pour appliquer une force identique sur toute la largeur de la lame, il faut tenir le manche avec le pouce côté intérieur, et plaquer la lame sur le mur en plaçant les autres doigts sur le revers pour faire pression (côté extérieur).

Croiser les passes

Les supports lissés horizontalement lors de la première passe doivent être recouverts verticalement lors de la 2ème couche. Le fait de croiser les passes permet ainsi d'obtenir un résultat plus uniforme.

Contrôler la planéité du support avant ponçage

Après application et séchage de la 2ème couche, vous devez vérifier le résultat obtenu avec une lumière rasante. Si besoin, vous pouvez appliquer une 3ème couche avant de poncer.

Avant application d'une peinture, prévoyez une couche d'impression sur l’enduit pour éviter que la peinture soit trop absorbée par le support. Cette sous-couche de peinture permet également d’uniformiser la couleur des fonds sur toute la surface à peindre.

 

Voilà, vous devez désormais être prêt pour vos travaux d’enduit en intérieur. La technique d’application d’un enduit présentée ici est la méthode traditionnelle utilisée par les professionnels. Elle nécessite du doigté pour arriver à de bons résultats.

Pour vous faciliter la tâche, TOUPRET a inventé une technique d’application des enduits avec un rouleau : MAGIC’. Plus simple à appliquer, cette solution repose sur l’application d’un enduit prêt à l’emploi avec des outils spécifiques, pour vous permettre d’assurer la finition de vos supports plus facilement. Pour en savoir plus sur cette solution innovante, consultez notre page dédiée aux produits TOUPRET de la gamme MAGIC’.