Lexique : Le vocabulaire du bâtiment

Le secteur de la rénovation est riche en termes spécialisés. Vous débutez dans votre activité et devez vous familiariser avec les différents termes techniques, nous avons créé ce glossaire spécialement pour vous.

Additif /Adjuvant

Substances chimiques incorporées en faible proportion dans les bétons, mortiers et enduits, afin de modifier, d’améliorer ou de compléter certaines de leurs caractéristiques : délai de prise et de durcissement, plasticité et compacité, résistance aux agents externes, etc.

Bullage

​On parle de bullage, lorsque des bulles ou des porosités crevées apparaissent lors de l’application d’une peinture ou d’un enduit, sur leur surface. Ce phénomène peut provenir de l’emploi de solvants ou de diluants trop volatils ou de dégagement gazeux à travers la peinture ou l’enduit ou de poches d'air et de petits trous qui se produisent lorsque l'air est emprisonné pendant la prise de ce dernier.

COV ou Composés Organiques Volatils

Ils regroupent une multitude de substances se trouvant dans l’atmosphère, l’air intérieur ou extérieur, sous forme de gaz. Ils sont utilisés dans de nombreux procédés, essentiellement en qualité de solvant, dégraissant, dissolvant, agent de nettoyage, disperseur, conservateur, agent de synthèse, etc. Par leur volatilité, les COV peuvent se répandre plus ou moins loin de leur lieu d’émission. Les impacts directs et indirects sont donc très nombreux sur la santé des êtres vivants et l’environnement. Parmi les COV les plus fréquents dans nos intérieurs, on trouve le benzène ou encore le formaldéhyde.
 

Coalescence 

Phénomène par lequel deux substances identiques, mais dispersées ont tendance à s’agglomérer au moment de l’évaporation de  l’eau, au moment du séchage de l’enduit ou de la peinture, pour former un film, une couche continue. C’est donc ce qui a lieu dans la majorité des enduits prêts à l’emploi en pâte.

 
Coffrer

Réaliser un coffrage, une enceinte temporaire, en quelques sortes, un moule, destiné à contenir un matériau de construction (béton, pisé, enduit), en place, en attendant sa prise, puis son durcissement. Le coffrage a pour but de réaliser des ouvrages aux formes définies par la surface interne du coffrage. Certains de nos enduits de par leur formulation, permettent des réparations sans coffrage.

 
Couche d’impression 

Couche appliquée directement sur un subjectile absorbant (bois, plâtre, ciment, etc.) évitant la formation ultérieure d’embus dont le rôle est d’assurer un parfait accrochage entre le subjectile et le début de la protection.

Il en existe de plusieurs types en fonction de l’effet recherché : isolante, hydrofuge, neutralisante, régulatrice d’absorption ou régulatrice de fonds. Cependant, la plus couramment employée, est la « fixante ».Celle-ci est durcissante et pénétrante. Elles ont des rôles différents mais toutes ont la fonction d'accrochage. Elles peuvent être pigmentées (jusqu’à être opacifiantes), ou non pigmentées.

 
Couteau Rifflard peinture 

Outil de peintre multi-usages qui permet de gratter, décaper, reboucher, élargir les fissures, ouvrir les pots de peinture et nettoyer les rouleaux.

Craquelage 

C’est une altération se présentant sous la forme de fines fissures disposées dans un réseau à mailles géométriques assez régulières. Il peut être superficiel ou profond, et peut alors générer ou non le décollement du feuil.

 
Débullage

Rebouchage, avec un enduit ou mortier fin de ragréage, des bulles d’air incluses dans le béton et apparentes en surface après le décoffrage. Sur ce béton brut de décoffrage, le débullage de la surface est donc une opération de surfaçage (garnissante).

 
DTU (Document Technique Unifié)

C’est un document applicable aux marchés de travaux de bâtiment en France. Il précise les conditions techniques et contractuelles pour la bonne exécution des ouvrages.  Le NF DTU59.1 concerne les travaux de peinture des bâtiments, le NF DTU 59.4, la mise en œuvre des papiers peints et des revêtements muraux et le DTU-42.1,  la réfection de façades en service par revêtements d’imperméabilité à base de polymères.

 
Efflorescence 

Traces blanches présentent sous forme de taches à la surface de certains matériaux minéraux comme le béton, les briques, les pierres,...  Ces cristaux sont de nature variable.  Le plus souvent, ils sont issus de la carbonatation de la chaux (carbonates), mais cela peut être également des sulfates ou des nitrates (salpêtre)… Ils trouvent leur origine au sein même du matériau où ils sont solubilisés par l’humidité. Puis après avoir migré vers la surface du matériau, ils forment un résidu cristallin blanchâtre après évaporation de l’eau.

 
Embu peinture

L’embu de peinture est constaté lorsque le feuil perd de son brillant sur une zone délimitée, c’est une zone mate dont l'aspect se détache par rapport à un film brillant ou satiné. L’embu peut être provoqué par une détrempe irrégulière de la peinture, de la porosité du support, de son hétérogénéité : la différence de brillance est due à l’absorption de la peinture par la sous-couche ou par un support trop absorbant. L’embu peut également être favorisé par une différence de temps de séchage entre les couches trop excessives.

 
Farinage 

Formation de poudre pulvérulente et non-adhérente à la surface d’une peinture ou d’un enduit, souvent due à l’action conjuguée de l’air, de l’eau de pluie et de la lumière du soleil.

 
Fissure

Toute fente visible affectant les éléments de construction tels que les murs, plafonds et planchers. Les fissures sont aussi appelées brèches, brisures ou déchirures et être verticales ou horizontales. Par convention : une fissure a entre 0,2 et 2 mm de largeur ; au-dessous, il s’agit de faïençage ou d’un simple fil, au-dessus d’une lézarde.

 
Hygrométrie 

Caractérise le degré d’humidité présent dans l’air. Conditions requises pour effectuer des travaux de peinture : à l’intérieur, celle-ci doit être inférieure à 70% HR et en extérieur, à 80% HR. En climat tropical, inférieure à 75% HR et 90% HR en extérieur.

L’humidité relative (H.R.) ou degré hygrométrique, est la quantité de vapeur d'eau contenue dans un volume d'air donné par rapport au maximum qu'il pourrait contenir à une température et une pression données.

 
Machine à projeter 

Permet de projeter les enduits de façades et les enduits à l’intérieur des bâtiments. Ces machines s’adressent essentiellement aux artisans façadiers et aux entreprises du bâtiment. Elles facilitent au maximum la projection de plâtre, de prêt-à-l’emploi, d’enduit en intérieur et en extérieur et/ou de mortier. Elles offrent de nombreux avantages comparativement à une application manuelle. Elles contribuent à augmenter la rapidité des travaux, à limiter la pénibilité et à garantir un certain confort d’utilisation.

 
Micron

Le micron est l’unité de mesure de l’épaisseur d’un feuil d’enduit. 1000 microns équivalent à 1 millimètre. Les couches de notre enduit gras ne doivent pas dépasser les 200 microns par exemple.

 
Subjectile 

Surface externe sur laquelle le peintre applique ou doit appliquer une couche de produit (peintures, vernis ou préparations assimilées). Il résulte de la finition que « subjectile » désigne essentiellement le support dans l’état où il se trouve au moment de l’application d’une couche de produit et peut donc se présenter nu ou déjà revêtu.